Rabiatou

Rabiatou n’a pu être sauvée. Son cœur malade s’est arrêté. Au Burkina Faso, les spécialistes et les plateaux techniques manquent. Les diagnostics ne peuvent être affinés. En France, les médecins ont vite compris qu’il était trop tard.

A lire aussi

Appelez au don via :

  • par Twitter
  • par Facebook
  • par mail

Vos commentaires