Devenir Partenaire de La Chaîne de l’Espoir

La Chaîne de l’Espoir vous propose de vous associer à son évènement de fin d’année, l’opération des « 24 jours ». Ensemble, relevons le défi : collecter, en 24 jours, les fonds qui permettront d’opérer 24 enfants et de leur offrir ainsi le plus beau des cadeaux de Noël, la santé.

3 bonnes raisons de devenir partenaire

  • Améliorer votre image et votre notoriété
    En devenant partenaire de La Chaîne de l’Espoir pour les « 24 jours », vous faites montre d’un engagement qui dévoile ou enrichit la facette généreuse de votre entreprise. En tant que partenaire, vous apparaissez sur tous les supports médiatiques de l’opération.
  • Initier une dynamique de communication interne et externe
    L’opération des « 24 jours » peut devenir un véritable support de communication interne et externe. En interne, vous créez une émulation en sollicitant la participation de vos salariés (dans le relais d’information, pour faire des dons…). Par ailleurs, vous communiquez auprès de l’externe en utilisant les éléments de promotion de La Chaîne de l’Espoir mis à votre disposition.

Etre partenaire

  • Etre partenaire, c’est donner de la visibilité de à notre opération
    Nous vous proposons des outils de propagation à insérer sur votre site internet, dans les signatures de vos emails, ou dans vos newsletters.
  • Etre partenaire, c’est nous aider à créer une véritable chaîne de solidarité
    En étant partenaire de La Chaîne de l’Espoir, vous devenez un des maillons de cette chaîne, à même de mobiliser un maximum de participants autour de l’opération des « 24 jours ».
  • Etre partenaire, c’est la possibilité de devenir mécène
    Vous pouvez participer au financement de l’opération chirurgicale d’un ou de plusieurs enfants. Par ce don, vous devenez ambassadeur de l’enfant, et vous développerez ainsi une relation privilégiée avec lui.

Pour tout renseignement :
Cécile Herbet
01 44 12 66 66
24@chainedelespoir.org

A lire aussi

Appelez au don via :

  • par Twitter
  • par Facebook
  • par mail

Vos commentaires