nous avons besoin de 110000.00 € pour opérer les 24 enfants
110000.00 €
139356.00 €
14 novembre 2009

Nos hôpitaux

Afin que les enfants des pays en développement puissent, à terme,  avoir accès aux soins dans leur propre pays, La Chaîne de l’Espoir a contribué à la mise en place de structures hospitalières : en Afghanistan, au Mozambique, au Cambodge et au Sénégal. Retour sur le développement de ces hôpitaux et sur leurs évolutions en 2010.

Afghanistan : l’Institut Français Médical de l’Enfant de Kaboul

Construit par La Chaîne de l’Espoir en 2005, l’hôpital de Kaboul est synonyme d’avenir. Ici, en effet, un enfant sur 4 décède avant ses 5 ans mais l’hôpital accueille chaque jour des centaines d’enfants qui peuvent être pris en charge. Depuis 4 ans, lors de la première phase du projet, ce sont ainsi plusieurs milliers d’enfants qui y ont été sauvés, tandis que, dans le même temps, des missions de La Chaîne de l’Espoir ont assuré le partage du savoir médical en formant le personnel de santé afghan.
Il faut continuer. Aussi, en 2010, sera initiée la deuxième phase de ce projet : le développement des services de gynécologie, d’obstétrique et de néonatalogie pour créer une structure hospitalière de référence.

La Maison des Enfants à Kaboul

Cambodge : le centre cardio-vasculaire de Phnom Penh

Tout comme l’Institut du cœur de Maputo, le centre cardio-vasculaire de Phnom Penh a ouvert ses portes en 2001.
En janvier 2003, La Chaîne de l’Espoir a inauguré le Pavillon des enfants qui est un bâtiment médicalisé, mitoyen au Centre cardio-vasculaire, et dont le but est d’accueillir les enfants indigents qui doivent être opérés ainsi que leurs familles.


Le centre de Phnom Penh

Mozambique : l’Institut du Cœur de Maputo

Inauguré en juin 2001, l’Institut du Cœur de Maputo est le fruit de la collaboration de 6 organisations non gouvernementales : Cadeia da esperança (Portugal), Chain of Hope (Royaume-Uni), Coeur pour tous (Suisse), Codev (France), et La Chaîne de l’Espoir.
En 2006, la structure a été complétée par un centre de recherche dédié aux maladies cardiaques.

Sénégal : le centre de chirurgie thoracique et cardio-vasculaire de Fann

En 2004,  la clinique est entièrement équipée par l’association, de manière à pouvoir y pratiquer, notamment, des opérations à cœur ouvert en toute sécurité. Parallèlement, c’est une grande partie du personnel médical qui est formé en France par La Chaîne de l’Espoir.

Les projets de développement en Afrique de l’Ouest

Face à la recrudescence des cardiopathies dans la région, La Chaîne de l’Espoir a décidé de mettre en place le programme « 1000 cœurs pour l’Afrique ». Il s’agit, sur trois ans au moins, de soigner et d’opérer 1000 enfants atteints de cardiopathie dans toute l’Afrique de l’Ouest, en formant localement les équipes médico-chirurgicales.

Le programme se déroulera en Côte d’Ivoire, à l’Institut de Cardiologie d’Abidjan. Une localisation stratégique dans la région qui va permettre à d’autres pays (le Burkina Faso, le Mali, le Togo et le Ghana) de prendre part à ce programme d’envergure, initiant ainsi une dynamique transversale en matière de prise en charge des cardiopathies.

Au-delà du chiffre symbolique, ce sont des milliers d’enfants qui seront sauvés à terme, car le programme repose sur le principe suivant : « plus on opère, mieux on opère ». Grâce à la formation et à la transmission du savoir médical, ce projet s’inscrit de fait dans une logique de développement durable pour toute la région.

Les 24 enfants à sauver

Nos partenaires :